Actions

Les Amis du Vieux Fontaine s’appliquent à faire connaître le passé du village, à le faire respecter, à soutenir sa conservation, à conseiller sa restauration, en partenariat avec la Ville de Fontaine et d’autres associations.
La rubrique « actions » regroupe les initiatives dont les Amis du Vieux Fontaine sont à l’origine, leurs interventions, leurs appuis et leurs contributions.

UNE FORCE DE PROPOSITION

Les Amis du Vieux Fontaine émettent des idées, font des propositions, dont certaines se sont concrétisées.

  • Protection du vieux village d’abord par son inscription au titre des villages pittoresques en 1977 puis par une ZPPAUP en 2 000, aujourd’hui par une AVAP (Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine).
  • Prime à la restauration (1989).
  • Concours de fleurissement (1993).
  • Récolement des objets mobiliers puis mise en dépôt au Musée d’arts sacré des objets. (1998).
  • Petite Toponymie de Fontaine-lès-Dijon (étude des noms de lieux) par Gérard Taverdet, 1998.
  • Le Patois de mon village (Notes de Jeanne Lelièvre sur le patois de Fontaine-lès-Dijon, commentées par Gérard Taverdet), 1998, éditions ABDO.
  • Parrainage d’un arbre de la forêt du millénaire à Cîteaux (1998)
  • Dessin de Nicole Lamaille pour le tampon de la Maison natale apposé sur la « créanciale » des pèlerins de Saint-Jacques de Compostelle passant par Fontaine (1998).
  • Sauvegarde de la dernière vigne (1999).
  • Nom de la place de Siry (1999).
  • Noms des rues du lotissement des Champs Rémy (2000).
  • Etude géologique sur la mare et la source de Fontaine-lès-Dijon par Pierre Rat (2000).
  • Etude des pierres de la Maison natale par Pierre Rat (2003).
  • Convention entre la Ville, Nature et Progrès et les AVF pour la création d’un verger voué à la sauvegarde de variétés anciennes dans le cadre d’une ceinture verte du Grand Dijon. 8 pommiers ont été plantés et sont parrainés par les enfants des écoles (2003).
  • Participation à la réflexion sur le site Saint-Bernard (2004).
  • Restauration d’objets mobiliers : Cloches (2001-2002) – Trinité XVIe – Socle XVe siècle (2006-2007) – Toile représentant saint Bernard et la Vierge (Maison natale de saint Bernard, 2011).
  • Soutien de la demande par M. Jumeau de l’édition d’un timbre sur la maison natale de saint Bernard (2003-2013).
  • Scellement de la pierre de fondation des Feuillants (1998), d’une plaque gravée de 1841 dans la maison natale de saint Bernard (2008).
  • Soutien à la participation de Fontaine-lès-Dijon à la candidature des Climats du vignoble de Bourgogne au patrimoine mondial de l’UNESCO.
  • Mise à la disposition du public d’une plaquette sur le grand reliquaire de saint Bernard dans les chapelles de la maison natale de saint Bernard (2009).
  • Identification d’une inscription martelée sur une pierre des Feuillants et mise à l’abri de cette pierre (2011).
  • Commission d’enquête du PLU 2013 : Contestation du site classé et demande de correction des erreurs contenues dans le rapport de présentation.
  • Participation à l’élaboration de l’AVAP (Aire de Valorisation de l’Architecture et du Patrimoine)
  • Commission d’enquête de l’AVAP 2014 : Nouvelle contestation du site classé.
  • Identification à partir de la carte postale de de la chapelle Saint-Bernard dans l’église paroissiale du tableau de l’ancien retable. Il s’agit d’une représentation de sainte Catherine. 2014

UNE ASSOCIATION POUR LA MISE EN VALEUR DE LA BIODIVERSITÉ

Au verger conservatoire de Fontaine-lès-Dijon, les associations les Amis du Vieux Fontaine et Nature et Progrès se réunissent régulièrement pour entretenir les arbres, conseiller et proposer des greffons aux personnes qui en souhaitent.

Dans la vigne de Fontaine

Les Amis du Vieux Fontaine portent une attention particulière à la mise en valeur de la vigne de Fontaine, dernier vestige d’un riche passé viticole.

UNE ASSOCIATION DE SAUVEGARDE DE LA MÉMOIRE DES ANCIENS

Les Amis du Vieux Fontaine sont attentifs à la mémoire des anciens, c’est pourquoi ils réalisent des entretiens pour la recueillir.

UNE ASSOCIATION QUI VEILLE À LA CONSERVATION DU PATRIMOINE MOBILIER

Les Amis du Vieux Fontaine relaient, dans la mesure du possible, toutes les informations concernant des opérations de restauration des objets mobiliers appartenant à la commune de Fontaine-lès-Dijon.

UNE ASSOCIATION ATTENTIVE À LA PROTECTION DU PATRIMOINE IMMOBILIER

Les Amis du Vieux Fontaine signalent systématiquement à Monsieur le Maire par le biais de  l’adjoint à l’urbanisme, les travaux entrepris sans autorisation et toutes les infractions au règlement qu’ils peuvent constater dans le vieux village : matériaux à prohiber, couleurs non conformes, ouvertures interdites, démolition abusives, antennes posées sans autorisation, rénovations inadaptées, etc… La municipalité établit un constat d’usage. Le plus souvent, le litige (toiture en tuiles mécaniques, fenêtre à grands carreaux, portes achetées sur catalogue, clôtures en plastique, châssis de toiture visible de la rue… ) se règle à l’amiable par la mise en conformité avec le règlement. Si ce n’est pas le cas, la Municipalité signale l’infraction au procureur de la République et l’infraction est inscrite lors de l’aliénation du bien.

Actuellement, les Amis du Vieux Fontaine participent à la commission d’élaboration de l’Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP) qui doit se substituer à la ZPPAUP.

Pour préserver la beauté du village, il arrive que les Amis du Vieux Fontaine en viennent à des procédures contentieuses. Ils ont ainsi, à plusieurs reprises, contesté devant le tribunal administratif de Dijon, des permis de démolir ou de construire accordés, après avis conforme de l’architecte des bâtiments de France, par le Maire (Arrêtés du 28 septembre 1978, du 11 février 2000, du 8 juillet 2008). Chaque fois, ils ont gagné car ces permis contrevenaient aux règles de l’urbanisme ou au règlement de la ZPPAUP.

UNE ASSOCIATION QUI COLLECTE TOUS LES DOCUMENTS POSSIBLES

Des photos sont remises aux Amis du Vieux Fontaine:

  • collection Wetterwald (année 1960)

Des photos anciennes sont prêtées aux Amis du Vieux Fontaine qui les font numériser par la Ville de Fontaine :

  • Collection Moisand (avant 1900)
  • Collection Nicolle (1918-1950)

Les Amis du Vieux Fontaine réunissent une collection d’images pieuses et de petits objets relatifs au pèlerinage de saint Bernard à partir de dons :

  • Dons de Mme Oudot
  • Dons de M. Moiron
  • Dons de Mme Honoré
  • Dons de Mme Rouquès

Les Amis du Vieux Fontaine collectionnent les cartes postales relatives à Fontaine-lès-Dijon.
Ils reçoivent d’anciens papiers : menus, chansons, recettes, diplômes, dessins, cartes, plans… Quand les documents  présentent une valeur pour les chercheurs ou qu’ils sont de dimensions rendant leur conservation difficile, ils sont remis aux archives municipales de Fontaine-lès-Dijon ou aux archives départementales de la Côte-d’Or.

  • Diplôme de Maître greffeur d’Eugénie Benoit en 1896, de la fanfare de Fontaine (1880)
  • Plans de l’église Saint-Bernard
  • Dessins de Michel Barastier, Jean-François Devalière, Nicole Lamaille…

Des manuscrits sont donnés aux Amis du Vieux Fontaine (actes notariés, journaux…)

  • Journal d’un Fontainois-lès-Dijon pendant l’invasion de 1871.
  • Notes de Mme Festeau-Sicardet, de Mme Gautier sur la vie à Fontaine autrefois.

Des bulletins paroissiaux, des calendriers anciens, des affiches, des nécrologies sont proposés à l’association, qui signale ces documents auprès des institutions intéressées et leur transmet une copie.

UNE ASSOCIATION QUI PISTE DES OBJETS DISPARUS

Lorsque qu’un document, une photo, un inventaire font état d’un objet mobilier ou d’une archive non localisé, les Amis du Vieux Fontaine s’efforcent de retrouver sa trace. C’est ainsi qu’après de patientes recherches, ils ont pu retrouver l’inventaire du monastère des Feuillants de 1770 ou les plans de l’architecte Selmercheim pour la Maison natale de saint Bernard de 1879 à 1903.
Il reste beaucoup d’énigmes à résoudre pour savoir ce que sont devenus entre autre:

  • Deux registres de la confrérie de Saint-Bernard de 1425 et les comptes (trace perdue en 1910)
  • Un calendrier paroissial du XVIIe siècle (Trace perdue en 1910)
  • Les archives sur le Grand reliquaire de saint Bernard et sur sa confection (trace perdue en 1916)
  • La bibliothèque bourguignonne de la Maison natale dont on perd la trace en 1920
  • Le bateau en ex-voto de l’église Saint-Bernard  (trace perdue en 1972)
  • Le socle Gruet (trace perdue en 1972)
  • Une tapisserie de la Savonnerie représentant la Nativité (trace perdue en 1972)
  • Tableau représentant la Descente de Croix par Frillié (Dépôt de l’État de 1864)